jeudi 18 novembre 2010

PREAMBULE

Ce répertoire des noms de rues et lieux de Reims est à jour au 08 Mai 2011 (dernière mise à jour). Il a demandé à l'origine 4 ans de travail. Il comporte 4063 références de l’époque gallo-romaine à nos jours, ainsi qu’environ 90 voies sans nom.
Il présente le dernier nom connu d’une voie ou d’un lieu existant actuellement ou disparu. Il est suivi éventuellement par les anciennes dénominations, en commençant par la plus ancienne.
Les chiffres : 1, 2 …etc. indiquent le nombre de voies ou lieux précédents ayant composé la dernière appellation.
Les lettres : A, B …etc. indiquent les différents noms à travers les âges des voies ou lieux concernés.
Surtout au Moyen-Age, des emplacements pouvaient avoir plusieurs noms simultanés.Ils sont indiqués par la note : (ou ci-dessous) ainsi que par la notification : concomitant.
Le principe de classement est le suivant :Exemple :
Rue Honoré de Balzac classé à Balzac, rue honoré de

Rue Le Brun classé à Brun, rue Le
Rue du comte d’Artois classé à Artois, rue du comte d’

Les voies très anciennes sont portées connues en 1328 car elles apparaissent pour la première fois sur un livre de compte de cette date. Une date éventuellement antérieure est signalée.Des noms de voies ou lieux peuvent apparaître plusieurs fois.
Cela est dû à :
1 – Morcellement de plusieurs voies dans des voies suivantes.
2 – Regroupement de plusieurs voies dans des voies suivantes.
3 – Reprise d’un nom dans un autre endroit.Les endroits de même noms de même situation ou non sont signalés par un texte en bleu.Un même nom peut avoir plusieurs orthographes suivant les époques et les auteurs.Les lieux et voies disparues apparaissent en rouge.Les anciennes rues apparaissent en vert pour recherche de la correspondance.

NOTE
:
1/ En général, depuis le 19ème siècle, on peut dire que telle rue, géographiquement située, a porté tels noms précédents, il n’en va pas de même pour les époques antérieures. En effet, les aléas divers, surtout au moyen-age, ont pu voir les emplacements successifs se déplacer de quelques mètres ( ou dizaines de mètres) il est plus juste de dire (comme Seltzer) : à l’emplacement de telle rue actuelle se trouvait autre fois telle autre rue.
2/ Un essai de numérotation des maisons fut fait en 1766. Depuis la porte de Vesle, les maisons étaient numérotées en continu avec "tourne à gauche "à la première intersection et cela jusqu'au numéro 4194, dernier numéro connu à cette date. En 1791, une modification intervint: la numérotation se faisait rue par rue sans notion de côté pair ou impair. Des numéros de 1791 subsistèrent jusqu'en 1804.
3
/ A l'occasion de la Révolution, des voies ont été rebaptisées car elles portaient des noms à connotations religieuses ou royales. (suivant les auteurs, il faut retenir 1793 ou 1794 . Pour simplifier, c'est 1794 qui a été retenu) Elles ont été rebaptisées au début du 19ème siècle (vers 1827) souvent en reprenant le nom précédent.

Précisions : Mon but n'a jamais été de présenter une biographie complète des personnages cités. Il existe de nombreux documents qui le font très bien de manière exhaustive. De même, ceci n'est pas un plan de la ville ; il en existe de nombreux dont celui interactif de la ville de Reims, très complet et à jour.

- Cette étude est ma contribution à la connaissance de Reims. Elle ne prétend pas à la perfection ni à être définitive. Ce site évoluera à la faveur de nouvelles données et sources. Pour retenir une appellation, je me suis appuyé sur au moins 2 références identiques. Une référence unique est systématiquement signalée. Des questions se posent pour certaines d'entre elles que je n'ai pas voulu occulter ni imposer ma vision. Chacun se fera son opinion ou sa propre base de recherche.

parmi mes liens préférés, voyez le RHA : REIMS HISTOIRE ARCHEOLOGIE.

Ce blog est en complément de celui intitulé "HistoireS de Reims

Jean Claude THURET - 29122012

Aucun commentaire: